mercredi 18 mars 2009

anus vierge violé....

« Ce n’est plus moi qui suis allongée sur le sol, à supporter leurs mains, leurs peaux, leurs odeurs, leurs souillures et leur sauvagerie. C’est juste mon corps, devenu chose inerte, insensible (...). Ils ont profité de moi toute la nuit, lâchant leurs plus bas instincts, le contact avec le sol est répugnant. C’est froid, humide. Ça pue. Je suis absente de mon corps. Je me sauve de là, je me sauve de lui, d’eux. J’arrive enfin à me séparer de ma chair, je flotte au-dessus. Ils continuent à se relayer. Je suis dégoûtée de ce corps qui, sans que je le veuille, est le mien. Ils se sont assouvis dans tous mes trous devant, derrière, je sens le sperme de partout, je le crache, vomis, scuinte de mon anus des litres de sperme , almani comme on dit qui dégouline de tous bords . Enfin, mais ce n’est pas fini pour moi, car on décide de vendre cette chair qui gisait par terre. 1000 DH c’est le prix de ma personne, de ma dignité. La contrepartie de toutes ces années où j’ai choisi de garder mon anus vierge.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire